AGRIDEA-Lausanne  

Home > Domaines de compétences : Productions et techniques

Productions et techniques



Prestations écologiques requises (PER)

Dossier PER - Romandie

Règles techniques et documents pour les exploitations avec grandes cultures, production fourragère et cultures maraîchères, valables pour les cantons de Fribourg, Genève, Jura, Neuchâtel, Valais et Vaud.

Ces documents, élaborés par le Groupe romand de coordination PER grandes cultures, production fourragère, cultures maraîchères et la PIOCH, se basent sur l'Ordonnance sur les paiements directs versés dans l’agriculture (Ordonnance sur les paiements directs, OPD, 910.13) du 7 décembre 1998 :
En plus des exigences légales, le "Dossier PER-Romandie" tient compte des aspects pratiques liés à l'organisation et au déroulement des contrôles sur les exploitations.

Pour les cantons cités ci-dessus, la période prise en compte pour le contrôle des PER se situe entre le 1er septembre et le 31 août de l'année suivante (= année de récolte).


Vous trouverez ci-dessous les documents et dossiers concernant :
  • Campagne / Récolte 2014 (01.9.2013 au 31.8.2014) = Campagne nouvelle commençant cet été
  • Campagne / Récolte 2013 (01.9.2012 au 31.8.2013) = Campagne en cours de contrôle.
  • Suisse-Bilanz - Utilisation d'aliments appauvris = Modules 6 et 7 avec documents complémentaires permettant la prise en compte des aliments appauvris en éléments nutritifs dans le Suisse-Bilanz.
  • Suisse-Bilanz : Utilisation et prise en compte des produits issus de la méthanisation-Module complémentaire 8
 

Documents concernant la campagne / récolte 2014 - Nouvelle campagne qui démarre en août 2013

Ces règles techniques et documents pour la période de récolte 2014 ont été adoptés par les services d’agriculture des cantons romands le 21 juin 2013. L’outil Suisse-Bilanz et les exigences y relatives dépendent de l’Office fédéral de l’agriculture. Les modifications apportées aux documents 2014 sont signalées dans les Règles techniques PER-Romandie, ainsi que dans le Guide Suisse-Bilanz, ci-dessous par un signe (petite main) dans la marge des documents et marquées en jaune, les modifications formelles sont uniquement marquées en jaune. 

 

Documents disponibles
Dossiers pour les contrôles 2014 : fiches vierges / fiches avec exemples
 
no title - source : PaysagePER_Baulmes_120526_MAmaudruz3031.jpg

Documents concernant la campagne / récolte 2013 – Campagne en cours de contrôle

Ces règles techniques et documents pour la période de récolte 2013 ont été adoptés par les services d’agriculture des cantons romands le 20 juin 2012. L’outil Suisse-Bilanz et les exigences y relatives dépendent de l’Office fédéral de l’agriculture. Les modifications apportées aux documents 2013 sont signalées dans les Règles techniques PER-Romandie, ainsi que dans le Guide Suisse-Bilanz, ci-dessous par un signe (petite main) dans la marge des documents et marquées en jaune, les modifications formelles sont uniquement marquées en jaune.

Documents disponibles Dossiers pour les contrôles 2013 : fiches vierges / fiches avec exemples
 

Rappel : Dès août 2010, les apports d’engrais doivent être appliqués selon les nouvelles normes de fumure (DBF 2009) d’AGROSCOPE

Ainsi dès la campagne de récolte 2011, avec le Suisse-Bilanz, globalement le quota d’engrais des exploitations a diminué entre 3 et 15% par rapport au bilan 2010.
L'écart varieselon les cultures présentes sur les exploitations :
  • Peu de changements pour les herbages
  • Changements importants pour les grandes cultures :colza, orge, blé, triticales, etc. et surtout pour le maïs.
Pour plus d’information:
 

Suisse-Bilanz : Utilisation d'aliments appauvris

Résumé : L’emploi d’aliments pauvres en N et en P permet de réduire ces éléments nutritifs dans les engrais de ferme. En respectant certaines exigences, les exploitations avec un élevage de porcs, un élevage de volaille ou un élevage de lapins, ont la possibilité d’en tenir compte et de s’écarter des valeurs standard proposées dans le Suisse-Bilanz.

Conformément au chiffre 2.8 du Guide Suisse-Bilanz, les principes suivants sont valables :
  • Les exploitants qui entendent faire valoir un apport annuel d’éléments nutritifs s'écartant des données de base pour la fumure des grandes cultures et des herbages (DBF 09) pour leurs élevages de porcs, de volailles ou de lapins doivent appliquer la correction linéaire en fonction de la teneur des aliments en éléments nutritifs (module complémentaire 6) ou le bilan import/export (module complémentaire 7).
Exploitations avec élevage de porcs :
  • Elles peuvent choisir la méthode de la correction linéaire ou celle du bilan import/export. Les exploitants procédant à leurs propres mélanges n’utiliseront que la méthode du bilan import/export. Pour certaines exploitations (par exemple celles qui mettent en valeur des sous-produits selon l’art. 25 de l’Ordonnance sur la protection des eaux), le service cantonal de contrôle peut exiger l’utilisation du bilan import/export.
Exploitations avec élevage de volailles :
  • Dans le cas des élevages de poules pondeuses, seule la méthode de la correction linéaire peut être utilisée.
  • Pour les élevages de poulettes et pour l’engraissement de dindes, seul le bilan import/export peut être appliqué.
  • Dans l’engraissement des poulets (poulets de chairs):
    Dès la campagne 2011-12, le calcul de l’effectif moyen et de la production d’éléments fertilisants figurent dans le module «Poulets de chair» du logiciel IMPEX.
Attention,la période de référence pour IMPEX est l’année civile.

Les exploitations avec un effectif moyen dès 3'000 poulets doivent calculer l'effectif moyen etla production d'éléments fertilisants des poulets de chair à l’aide du module «Poulets de chair» du logiciel IMPEX.
Les exploitations avec un effectif moyen en dessous de 3'000 poulets doivent calculer l’effectif moyen à l’aide de la partie prévue à cet effet dans le module «Poulets de chair» du logiciel IMPEX. La production d’éléments fertilisants pour le Suisse-Bilanz est évaluée à l’aide des valeurs standard selon les DBF 2009. Les exploitations qui veulent faire valoir des valeurs plus basses doivent utiliser la partie correspondante de l’évaluation de la production d’éléments fertilisants dans le module «Poulets de chair» du logiciel IMPEX.

Exploitations avec élevage de lapins :
  • Pour les lapins, seul le bilan import/export peut être utilisé.

Explications détaillées dans les Instructions ci-dessous :
 

NOUVEAU : Suisse-Bilanz : Utilisation prise en compte des produits issus de la méthanisation

Résumé :
Les produits issus de la méthanisation font, selon le type de matière première utilisée, partie des engrais de ferme ou des engrais de recyclage. Ils doivent être utilisés autrement que les engrais de ferme conventionnels, tant d’un point de vue agronomique que juridique.

Le module complémentaire 8 de Suisse-Bilanz sert à harmoniser la mise en oeuvre du bilan de fumure pour les installations agricoles de méthanisation qui, outre les engrais de ferme, transforment également des matières issues de l’industrie, de l’artisanat et des communes. Il vise notamment les objectifs suivants:
• assurer l’attestation correcte des flux de matières, de produits et d’éléments nutritifs des exploitations soumises au Suisse-Bilanz avec importation et/ou exportation de matières méthanisables ou de produits issus de la méthanisation,
• garantir le traitement uniforme des exploitations qui importent et/ou exportent des matières méthanisables ou des produits issus de la méthanisation et
• donner une définition uniforme des termes, notamment des produits issus de la méthanisation.
Voir les détails dans les instructions à télécharger ci-dessous.

Principe du report des données dans le Suisse-Bilanz(pour les valeurs à reporter voir les détails dans les instructions à télécharger ci-dessous) :
Une installation agricole de méthanisation fait l’objet d’un bilan input/output en tant que système autonome au sein de l’exploitation agricole en ce qui concerne le flux d’éléments nutritifs et de matières.
L’exploitant inscrit ses propres engrais de ferme placés dans le fermenteur comme «cession d’engrais de ferme» dans son Suisse-Bilanz («Partie A3: Reprise et cession d’engrais de ferme»).
Les produits issus de la méthanisation sont ensuite enregistrés comme une reprise dans la «Partie D: Engrais effectivement utilisés pour la campagne».

Explications détaillées dans les Instructions ci-dessous :
 

Autres documents utiles




 

Autres sites Internet utiles concernant les PER

 

Logiciels TED pour le calcul du Suisse-Bilanz pour les PER

Les logiciels TED pour le calcul électronique du Suisse-Bilanz doivent être autorisés par l'OFAG et, en Suisse romande, les sorties papiers qui servent de documents de contrôle doivent être approuvée par la PIOCH.

Liste des logiciels autorisés par l'OFAG

Tous les produits d'AGRIDEA sont autorisés par l'OFAG : PER-Prestations Ecologiques Requise > Dossier PER sous ExcelAGRO-TECH. Pour commander.
 

En savoir plus

 
no title - source : IMG.jpg

Production bovine

Production laitière : alimentation

Le Livre vert d'Agroscope Liebefeld-Posieux (ALP) fait référence en matière d'alimentation du bétail. Il est possible de consulter gratuitement les valeurs nutritives des fourrages et aliments simples dans la banque de données d’ALP.

Le plan d’alimentation ou PAFFinclut un module gros bétail (vaches laitières, bétail d’élevage et d’engraissement) et un module petits ruminants.

La partie gros bétail du PAFF est disponible en version informatique (commande sous"publications")ou sur support papier :

Résultats complets de l'enquête sur les fourrages secs :

Articles parus dans l’Agri pour les résultats sur les fourrages secs :

Fiche technique 2012 regroupant l’offre des aliments concentrés et minéraux du commerce pour les vaches laitières. Les aliments du commerce des 22 fabricantssont repris dans la mise à jour du PAFF.

Un suivi de troupeau adapté mensuellement au contrôle laitier est proposé par des conseillères et conseillers agricoles compétent-e-s. Intéressé ? Demandez une offre au service de vulgarisation de votre canton.
 

Classeurs fiches techniques

Pour vous faire une idée plus précise du contenu des publications en production animale, consulter la table des matières :

Envie de commander ?
 

Production laitière : forum ProfiLait


ProfiLait est une plate-forme d’information dans le domaine de la production laitière. ProfiLait, Agrihebdo et AGRIDEA ont mis sur pied un forum (français / allemand) touchant à l'ensemble de la problématique laitière.

ProfiLait a été créé en 2000 avec le soutien de l’Association pour le développement de la culture fourragère (ADCF), les Producteurs suisses de lait (PSL) et la Communauté de travail des éleveurs de bovins suisses (CTEBS).
 

Production laitière : élevage

Les organisations d’élevage officiellement reconnues en Suisse sont Swissgenetics, Select Star, Triple-Genetics-Service et ABC-Genetics.

Vous trouverez des liens vers les fédérations d’élevage : Tachetée rouge, Holstein, Brune, Hérens et FSBB.


Campagne «Optimisation des coûts de la production laitière»
Connaître ses coûts de production du lait et les comparer à ceux d’autres exploitations.
Fiche technique 2010 sur les coûts de production du lait.
Comparer sa marge brute avec des exploitations références grâce au calculateur de coûts.

 

Pâture et parasitisme

Dois-je déparasiter mes veaux et mes génisses ?

Consultez la fiche technique "maîtrise du parasitisme", ainsi que la liste complète des produits antiparasitaires pour bovins et petits ruminants.
   

Maladie de langue bleue

Toute l’information utile de l’OVF.
 
no title - source : stabulation_libre.jpg

Programmes éthologiques : SRPA, SST

Révision de l’Ordonnance sur les programmes éthologiques; entrée en vigueur le 1er janvier 2010.


Documents utiles à télécharger :

 

Commercialisation directe entre agriculteurs


Le classeur Excel " Commercialisation directe entre agriculteurs "fournit le canevas et les références pour établir un contrat et proposer un prix indicatif pour les transactions suivantes :

 

Législation : Ordonnance sur les médicaments vétérinaires (OMédV)


Plusieurs documents (inventaire des médicaments vétérinaires, journal des traitements, aide-mémoires et articles) sont à votre disposition sur le site de l’OVF, afin de répondre aux exigences de l’OMédV.
   
no title - source : Logo-SSB.jpg

Service Sanitaire Bovin (SSB)

Le Service Sanitaire Bovin (SSB) est intégré aux centrales de vulgarisation de AGRIDEA.

Le SSB assure la promotion de :

  • la santé animale;
  • la prévention de maladies;
  • la qualité des produits d'origine animale et ainsi la sécurité alimentaire.
Activités du SSB chez AGRIDEA Lausanne

  • diagnostic de troupeau lors de problèmes de santé mammaire, de fécondité, d'élevage du jeune bétail et d'engraissement;
  • suivi de troupeau à l'aide d'outils informatiques;
  • formation continue des vétérinaires, des conseiller-ère-s et des agriculteur-trice-s;
  • fiches techniques (classeur production bovine);
  • collaboration à des cours AGRIDEA;
  • collaboration avec d'autres organisations;
  • mise en place d'une banque de données sur la santé des bovins.
Principes de subsidiarité

  • le SSB intervient en collaboration avec le vétérinaire d'exploitation et avec le conseiller agricole;
  • la mise-en-oeuvre des mesures et / ou des traitements recommandés par le SSB est faite par le vétérinaire d'exploitation.
Site internet: www.rgd.ch
 
no title - source : vaches-allaitantes.jpg

Viande bovine

La planification, la conduite et l'évaluation économique de la production de viande bovine nécessitent la prise en compte de nombreux paramètres.

Choix du type de production
 

Viande bovine : alimentation, plans types

La référence en matière d'alimentation des bovins à l'engrais est constituée par le Livre vert .
 
no title - source : Logosvamh.gif

Viande bovine, commercialisation


Le prix du bétail de boucherie est influencé par l'offre et la demande du marché, ainsi que par les programmes de commercialisation.

Le prix cible est déterminé par l'état d'engraissement de l'animal. La tabelle CH-TAX est l'outil de référence pour ces estimations.

Evolution du marché et des prix actuels des divers programmes de commercialisation

Exemples de labels (chapitre 10 du classeur Production bovine) :

Plus d'informations sur les vaches allaitantes.
   

Volaille, cheval et petits ruminants

Volaille

Grippe aviaire, on en reparle.
 

Chevaux, types d'activités

Sur les exploitations agricoles, il existe plusieurs types d'activités avec des chevaux.

 
no title - source : cheval2.jpg

Chevaux, alimentation

Tables des fourrages pour chevaux : valeurs énergétiques (énergie digestible et UFC) et azotées (MADC), principaux éléments nutritifs, sucres et minéraux.

Tables disponibles sous forme de fiches techniques :

5.16.1-4 Explications valeurs fourrages.

5.16.5-8 Tables valeurs fourrages.
 
no title - source : cheval_classeur.jpg

Elevage et garde du cheval

Document de référence unique en Suisse conçu en étroite collaboration avec le Haras national. 

Tout achat comprend un abonnement de mise à jour.  

Commande

Personne de contact : Line Arni
 
no title - source : image02.jpg

Haras national


Le Haras national suisse, fondé en 1899, se situe à Avenches. Il fait partie de la division principale recherche et vulgarisation de l'Office fédéral de l'agriculture.

Ses prestations : soutien logistique et structurel à l'élevage et à la garde de chevaux dans l'agriculture notamment par

  • la formation et le conseil aux détentrices et détenteurs de chevaux et autres personnes intéressées;
  • la mise à disposition et la formation d'étalons;
  • la gestion d'un centre de reproduction;
  • la gestion d'un centre de documentation ouvert au public;
  • le soutien de la race Franches-Montagnes;
  • la participation à diverses manifestations.
Formation : tous les ans, le Haras national et AGRIDEA organisent un cours commun destiné aux agriculteur-trice-s et autres détenteur-trice-s de chevaux.
 
no title - source : petitsruminants.jpg

Petits ruminants

La planification, la conduite et l'évaluation économique de la production ovine et caprine, nécessitent la prise en compte de nombreux paramètres.

Choix du type de production
Choix de la forme et du canal de commercialisation

Le prix du bétail de boucherie est influencé par l'offre et la demande du marché, ainsi que par les programmes de commercialisation.

Le prix cible est lui déterminé par l'état d'engraissement de l'animal. La tabelle CH-TAX est l'outil de référence pour ces estimations.
Evolution du marché et des prix, statistiques sur le marché de la viande.

Programmes de commercialisation liés à un label (chapitre 10 du classeur "Elevage ovin et caprin" ).

Exemple avec les conditions AQ-Viande Suisse pour les ovins.


Alimentation

Exemples de rations d'hiver pour brebis allaitantes et agneaux d'engraissement (en kg de matière fraîche par jour).

Exemples de rations d'hiver pour chèvres laitières.

Evaluation des résultats économiques pour ovins allaitants, chèvres et brebis laitières.


Les outils suivants sont disponibles pour vous aider dans vos démarches :

Personne de contact : Matthieu Muller.
 
no title - source : bison.jpg

Autres animaux


Vous souhaitez vous lancer dans une nouvelle production de diversification et vous cherchez des informations ou de la documentation : pour vous faire une première idée sur la description de la production, le marché et les produits commercialisés, l'organisation de l'élevage et les facteurs de production, les prix, les investissements nécessaires ou encore le résultat économique possible, nos fiches techniques sont une aide précieuse.
Vous les trouverez réunies dans le classeur "Production bovine", au chapitre 11.

Elles contiennent aussi les adresses utiles pour en savoir plus.

Buffles, Bisons, Daims, Cerfs, Porcs en plein air, Poulets fermiers, Oeufs fermiers, Dindes fermières, Autruches, Nandous, Chèvres angora, Lamas.
 

Production herbagère

Dans le domaine de la production herbagère AGRIDEA-Lausanne collabore très étroitement avec l'Association pour le développement de la culture fourragère (ADCF), dont elle est membre comme la plupart des écoles d'agriculture et Services de vulgarisation agricole.

Au niveau formation continue, AGRIDEA-Lausanne :
  • Organise chaque année une à deux journées de cours en collaboration avec l'ADCF, destiné aux enseignant-e-s ou conseiller-ère-s agricoles, aux administrations et aux autres multiplicateurs de l'agriculture et intéressé-e-s.Plus d'informations.
  • Participe à l'organisation des journées techniques que l'ADCF destine à ses membres.
  • Soutien les services de vulgarisation agricole et les écoles d'agriculture.
  • Assure, en collaboration avec l’ADCF, la coordination, la mise en page, l’impression et la diffusion des fiches techniques «Production herbagère».  

Fiches techniques

AGRIDEA-Lausanne et l'ADCF éditent ensemble le classeur de fiches techniques "Production herbagère" diffusé en association avec le classeur "Production bovine" d'AGRIDEA. Plus de renseignements.

Personne de contact : Michel Amaudruz
 

Actualités herbagères - Novembre/décembre 2010


Nouvelles fiches techniques diffusées aux membres ADCF et aux abonnés du classeurs herbages ADCF-AGRIDEA.
 
no title - source : calendrier_herbages.jpg
1.1.1-3 Patûre – Calendrier fourrager 2011
Auteurs :
Michel Amaudruz, AGRIDEA, CH-1006 Lausanne.
Eric Mosimann, Agroscope Changins-Wädenswil, CH-1260 Nyon.


  • Un calendrier pour noter et suivre tout ce qui se passe sur vos prairies et pâturages.
  • Simple – facile à remplir - il vous donne une exellente vue d’ensemble des parcelles.
  • Reconnu par la PIOCH – il peut remplacer le carnet des près lors des contrôles.
  • Pâture – Sortie des animaux SRPA – Fauche – Purinage – Nb de vaches – Nb de bottes … Tout peu s’y noter.
Une bonne organisation, un bon suivi de la pâture et une gestion optimale des prairies et pâturages sont essentiels pour réduire vos coût de production.
L’ADCF et AGRIDEA proposent cet outil pour les exploitant-e-s en zones herbagères ou d’alpages.

Commandez nos classeurs et devenez membres ADCF pour recevoir les mises à jour.
 
no title - source : grangeneuve_pa.jpg
6.3.1 Mauvaises herbes – Le pâturin commun - Edition 2010
Auteurs :
Pierre Aeby, Institut agricole de Grangeneuve, CH-1725 Posieux.
Bernard Jeangros, Agroscope Changins-Wädenswil, CH-1260 Nyon.
Michel Amaudruz, AGRIDEA, CH-1006 Lausanne.


  • Reconnaître le pâturin commun.
  • Pourquoi le pâturin commun est-il indésirable ?
  • Lutter contre le pâturin commun : Prévenir – Lutter par la pâture - Lutter mécaniquement avec une herse-étrille - Effectuer régulièrement des sursemis - Lutter chimiquement et rénover.
Bien qu’appartenant à la famille des graminées, le pâturin commun est une plante indésirable qui envahit de nombreuses prairies permanentes. Il repousse mal en été, fournit un fourrage de qualité moyenne et forme un feutrage qui empêche les bonnes plantes de se développer. Grâce à ses stolons et à ses graines qu’il produit rapidement, le pâturin commun colonise facilement tous les espaces vides dans la prairie. La lutte contre cette graminée est difficile.

Cette nouvelle fiche vous donne des renseignements précieux pour maîtriser cette mauvaise graminée qui péjore le rendement de vos prairies, ellle vient d’être diffusé aux membres ADCF et aux abonnés au classeur fiches techniques «Production herbagère» ADCF-AGRIDEA.

Commandez nos classeurs et devenez membres ADCF pour recevoir les mises à jour.
 
no title - source : paturin.jpg
8.3.1 Soins aux prairies et pâturages – Le roulage - Edition 2010
Auteur-e-s : Lisa Pagani et Pierre Aeby, Institut agricole de Grangeneuve, CH-1725 Posieux.

  • Effets attendus du roulage.
  • Types de rouleau – Caractéristiques et poids.
  • Dans quelles situation utiliser le rouleau ?
  • Recommandation.
  • Coût et temps de travail.
Le roulage peut faire partie des bonnes pratiques nécessaires à l’entretien des prairies permanentes. Il contribue à améliorer la couverture du sol par les graminées, leur vitesse de repousse ainsi que la propreté des fourrages. Cependant, ce travail ne doit pas être réalisé systématiquement, et il y a lieu des respecter certaines exigences sur le choix du rouleau, les conditions de sol et de bien cibler son action sur le but recherché.

Cette nouvelle fiche vous renseignera pleinement sur le sujet, ellle vient d’être diffusé aux membres ADCF et aux abonnés au classeur fiches techniques «Production herbagère» ADCF-AGRIDEA.

Commandez nos classeurs et devenez membres ADCF pour recevoir les mises à jour.
 
no title - source : Rumex_plante_par_plante2.jpg
6.2.1 Lutte contre les mauvaises herbes sur prairies – Herbicides recommandés – 2ème édition 2010
Auteurs :
Pierre Aeby, Institut agricole de Grangeneuve, CH-1725 Posieux.
Bernard Jeangros, Agroscope Changins-Wädenswil, CH-1260 Nyon.
Michel Amaudruz, AGRIDEA, CH-1006 Lausanne.

  • Principales règles à respecter.
  • Types de traitements et sélectivité.
  • Délai d’attente.
  • Liste des mauvaises herbes à combattre et herbicides recommandés sur prairies et pâturage.
La lutte plante par plante coûte du temps, le choix du bon produit est indispensable. La nouvelle fiche vient d’être diffusé aux membres ADCF et aux abonnés au classeur fiches techniques «Production herbagère» ADCF-AGRIDEA .

Commandez nos classeurs et devenez membres ADCF pour recevoir les mises à jour.
 
no title - source : Herse.jpg
8.2.1 Soins aux prairies et pâturages – Le hersage des prairies - Edition 2010
Auteur-e-s : Lisa Pagani et Pierre Aeby, Institut agricole de Grangeneuve, CH-1725 Posieux.

  • Effets attendus du hersage.
  • Types de herse et leurs actions sur la prairies.
  • Coûts et temps de travail.
  • Synthèse et recomandations.
Le hersage des prairies et pâturages s’intégre dans toute une série de mesures qui assurent la qualité des prairies à long terme comme le respect de l’équilibre fumure-utilisation, l’alternance fauche-pâture. La pâture printanière et d’autres soins tels lutte contre les mauvaises herbes, roulage, sursemis.

Le hersage des prairies n’est pas toujours positif. Effectué trop tard, il abîme le gazon plutôt qu’il améliore la situation. La nouvelle fiche vient d’être diffusé aux membres ADCF et aux abonnés au classeur fiches techniques «Production herbagère» ADCF-AGRIDEA .

Commandez nos classeurs et devenez membres ADCF pour recevoir les mises à jour.
 
no title - source : Herbe09_EnsilageMoisissures_Oensingen_090906_MAmaudruz_D064308a.JPG
13.7.1 Ensilages – Agents conservateurs recommandés pour le printemps 2010
Auteur : Ueli Wyss, Agroscope Liebefeld-Posieux, CH-1725 Posieux.

  • Règles de base.
  • Critères de choix d’un agent conservateur.
  • Forme d’application.
  • Liste des agents conservateurs pour favoriser la fermentation lactique, contrer les fermentations indésirables.
  • Liste des agents conservateurs pour prévenir ou lutter contre les postfermentation.
Pour éviter les mauvaises fermentations ou les moisissures, lorsque c’est nécessaire, choisir le bon produit, doser juste et assurer une répartition régulière. La nouvelle liste des agents d’ensilages vient d’être diffusé aux membres ADCF et aux abonnés au classeur fiches techniques «Production herbagère » ADCF-AGRIDEA .

Commandez nos classeurs et devenez membres ADCF pour recevoir les mises à jour.
 
no title - source : Grandes-cultures.jpg

Grandes cultures

Aspects techniques

Elaboré au sein d’un groupe de travail constitué de représentants des services cantonaux de vulgarisation et en collaboration avec les Stations de recherches agronomiques Agroscope, les Interprofessions de la grande culture ainsi que les firmes et autres partenaires le classeur fiches techniques «Grandes cultures» est un outil destiné aux praticiens. Les fiches techniques présentent de manière simple et condensée toute l’information technique nécessaire à la conduite des grandes cultures. Organisé par culture, il résume les différentes interventions du semis jusqu’à la commercialisation.

Les 4 mises à jour annuelles permettent d’adapter le classeur aux nouveautés de la branche, notamment en ce qui concerne les produits phytosanitaires.

Le classeur et les mises à jour sont disponibles sur support papier ainsi qu’en ligne sur notre site internet. Ce classeur existe également en langue allemande ; il s’agit du Datenblätter Ackerbau.

Personne de contact : Jacques Dugon
 

Plateforme Grandes cultures (PAG-CH)

La PAG-CH est le réseau national des acteurs en Grandes cultures. Elle offre un espace d’information et d’échange, toutes branches de production confondues. Les principales activités de la PAG-CH sont : l’organisation d’une journée annuelle, la conduite de réseaux spécifiques selon les besoins (p. ex. couverts végétaux, essais variétaux) et la gestion d’une plateforme d’information sur Internet. Elle contient, entre autres, un inventaire des essais pratiques en grandes cultures, une liste des groupements actifs en grandes cultures et un calendrier des manifestations en grandes cultures. L’adhésion à la PAG-CH se fait à titre individuel.

Personne de contact : Jacques Dugon
     

Commercialisation directe entre agriculteurs

Documents à télécharger.

 
no title - source : champsdeble.jpg

SwissGAP

SwissGAP est un standard de production qui assure la traçabilité de la production des fruits, légumes et pommes de terre. C'est la version helvétique d'EurepGAP.

Les producteurs et négociants concernés peuvent s'inscrire en ligne sur les sites : http://www.agrosolution.ch/ ou http://www.swissgap.ch/ et télécharger les documents d'application.

Les inscriptions online permettent de créer une check-list spécifique au profil de l'exploitation.
   
no title - source : tabac.jpg

Tabaculture


Télécharger le fichier de présentation

www.swisstabac.ch
www.swiss-cigarette.ch
www.fermenta.ch

Si vous souhaitez recevoir une brochure explicative et illustrée relative à la culture du tabac en Suisse, veuillez contacter :

 Jean-François Vonnez
 
no title - source : cerises.jpg

Arboriculture fruitières, transformation de fruits et petits fruits

Aspect législatifs


Législation fédérale
:
Production intégrée, Suisse Garantie:
SwissGAP est un standard de production qui assure la traçabilité de la production des fruits, légumes et pommes de terre. C'est la version helvétique d'EurepGAP.

Les producteurs et négociants concernés peuvent s'inscrire en ligne sur les sites : http://www.agrosolution.ch/ ou http://www.swissgap.ch/ et téléchargez les documents d'application.

Personne de contact : Monique Perrottet
 

Aspects économiques


AGRIDEA collabore avec Agroscope Changins-Wädenswil ACW dans le cadre du projet commun «Support Obst-Arbo» qui a pour objectif la collecte et la mise en valeur de données technico-économiques dans des exploitations arboricoles à l’aide du logiciel ASA-jAgrar. Ces chiffres sont restitués aux arboriculteurs lors de journées pour les chefs d’exploitation. Ils sont également la base pour le calcul des prix cible des fruits à pépins pour la FUS. Des exploitations intéressées par la gestion des parcelles et la collaboration pour la collecte de données sont encore recherchées en Suisse romande.

La partie cultures spéciales des «Marges brutes» est revue et adaptée chaque année par les secteurs des cultures spéciales des centrales d'AGRIDEA.

Dans le secteur des baies existe une autre collaboration entre AGRIDEA et la FUS pour le calcul des coûts de production des baies. Ces coûts de production font l’objet d’une documentation régulièrement mise à jour.

«Beerenkost», est un logiciel sur Excel pour mieux connaître les coûts de production des cultures de petits fruits. Réalisé avec le soutien de la Fruit-Union Suisse, cet instrument fonctionne en français ou en allemand. Il permet de réaliser aussi des marges brutes pour les cultures en place de fraises et de baies d’arbustes. Il est également possible d’élaborer des scénarios pour la planification de nouvelles cultures.

 

Aspects techniques


La centrale de Lausanne collabore étroitement avec la Commission Intercantonale Romande et Tessinoise d’Arboriculture CIRTA, dont elle tient le secrétariat. La CIRTA a rédigé le livre «Arboriculture fruitière» édité par la Centrale des moyens d’enseignement agricole LmZ. Cet ouvrage, qui donne une bonne vue d’ensemble sur le sujet est un outil indispensable pour la formation des jeunes arboriculteurs. Une réédition coordonnée par AGRIDEA est sortie en 2005.

Le classeur des «Fiches techniques sur les ravageurs, auxiliaires et maladies en arboriculture» (60 fiches en quadrichromie) est issu d’une ancienne collaboration entre les stations de recherche, AMTRA et les centrales de vulgarisation. Ces fiches sont une aide précieuse pour la détermination des maladies et des ravageurs.

Le «Guide des petits fruits» édité par la FUS est l’ouvrage de référence du producteur professionnel de baies.


Estimation de la culture fruitière

Ce fascicule se base sur le réglement "Guide pour l'estimation de la valeur de rendement agricole" édition 2009. Il est applicable en relation avec le droit civil rural (droit successoral, droit de préemption, limite de charge et fermage).
 

Projets en cours


Projet Interreg

Développement et maîtrise de la production de pommes et de poires

Des fiches techniques supplémentaires et des cours seront mis sur pied durant toute la phase du projet.

Personne de contact : Josy Taramarcaz
   
no title - source : plantesmedsite.jpg

Plantes aromatiques médicinales

Aspects techniques

Une étroite collaboration entre l’office de consultation agricole de Châteauneuf, le Centre de recherche de Conthey, de l’Agroscope ACW de Changins et de Plantamont, sous l’égide d'AGRIDEA a permis de rédiger un classeur de fiches techniques. Le classeur contient une information sur le marché, l’organisation de la production et une description de 38 plantes comprenant des données technico-économiques. Ces informations sont régulièrement actualisées en fonction des besoins. Une table des matières permet de retrouver facilement l’information recherchée.

Les fiches techniques sont l’outil indispensable du producteur avisé, pour les jeunes producteurs qui se lancent, ainsi que pour l’enseignant.
   
no title - source : viticulture.jpg

Viticulture - oenologie

Aspects législatifs

   

Aspects techniques


Viticulture Oenologie
Fruit de la collaboration des services cantonaux de vulgarisation et de la viticulture, de la Station fédérale de recherches agronomiques de Changins et des écoles de viticulture sous l'égide d'AGRIDEA, les fiches techniques présentent de manière simple et condensée toute l'information technique utile à la culture de la vigne.

Selon l'adage «les bonnes idées de chacun au service de tous», ce document s'enrichit des particularités et des besoins des différents vignobles suisses. Ces données sont mises à jour
et complétées deux fois par an, ce qui permet au document de rester constamment d'actualité.

Une table des matières claire et un index alphabétique permettent de retrouver aisément l'information souhaitée.

Les fiches techniques forment l'outil de référence des professionnels de la vigne en Suisse.

Elles existent également en langue italienne (version traduite et adaptée aux besoins du Tessin)
et en version allemande.
Le classeur des «fiches pratiques en oenologie» est un outil indispensable, destiné aux cavistes et œnologues. Il résume les différents aspects intervenant depuis la récolte jusqu’à la commercialisation du produit fini.
C’est à la fois un aide-mémoire où l’on peut retrouver rapidement une information, et un document indispensable à la formation des viticulteurs et cavistes.


Une mise à jour annuelle permet d’adapter le classeur aux nouveautés de la branche, notamment en ce qui concerne les questions législatives.

Une version allemande est également disponible.

Documents téléchargeables :

Estimation de récolte (fiche 0.24)
Suivi de fermentation alcoolique (fiche 4.07.13) et 4.07.15
Fiche de déclaration OIC (fiche 13.20.13)
Tableau comparatif des différentes plaques de filtration (fiche 4.11.25)
Récupération des effluents de cave (fiche 12.01.05/06)
 

Réseau interactif en viticulture

Le Réseau Interactif en Viticulture (RIV) est accessible aux producteurs vaudois et genevois. Ce site Internet permet la consultation interactive des cartes pédo-climatiques créées lors de l'étude des terroirs viticoles vaudois et dispose aussi des fonctions de gestion parcellaire. Il est par exemple possible d'établir de manière automatisée le cahier d'exploitation PI.

Un module Cave s'adresse aux négociants des caves coopératives et offre, entre autres, des fonctions de gestion des fournisseurs de vendange et des acquits viticoles.

Une brochure explicative ainsi que des démonstrations peuvent être téléchargées sur le site http://www.riv-agridea.ch/

Etudes des terroirs viticoles vaudois

 

Aspects économiques en viticulture et à la cave


Viticulture Oenologie
Les frais de production en viticulture pour différents modes de conduite (gobelet, fil de fer serré, fil de fer moyen, fil de fer large, vignes conduites en banquettes) et pour divers types de mécanisation (tracteur, enjambeur, chenillette) sont calculés chaque année à partir de données de plus de 150 exploitations viticoles.

Les moyennes obtenues paraissent dans la brochure«Frais de production en viticulture» publiée par AGRIDEA.
Ces frais de production moyens par hectare sont l’addition d’une part :
-de tous les coûts liés à la main-d’œuvre, à la mécanisation, aux fournitures et aux frais divers qui sont nécessaires au travail de la vigne, et
-des coûts calculés (intérêts et amortissements) qui sont dus au terrain (valeur) et à la plantation et mise sur fil de la parcelle (actif-plante).


Les frais de vinification, frais liés à l’encavage, la mise en bouteilles et la commercialisation pour 3 types d’exploitation (< 1 000 hl, de 1 000 hl à 10 000 hl, > 10 000 hl) sont publiées dans la brochure «Frais de vinification, Références vandanges 2007».
Le coût moyen pour produire une bouteille de vin de 75 cl (coûts séparés pour les parties pressurage, vinification, mise en bouteilles et commercialisation ) est calculé pour les 3 volumes d’encavage.
 
no title - source : vinification.jpg

En savoir plus

 
no title - source : agriculture_bio.jpg

Agriculture biologique

La part de l'agriculture biologique en Suisse est la troisième plus importante du monde, elle représente environ 11 % des surfaces agricole utile.

La demande et la sympathie des consommateurs pour les produits est bonne et le chiffre d’affaire des produits bio est en progression (1,639 milliards en 2010).

En parallèle, le nombre d'exploitations biologiques stagne en Suisse à un niveau assez élevé. L'agriculture biologique concerne aujourd'hui plus de 11 % des exploitations agricoles suisses. En ce qui concerne la Suisse romande, celle-ci accuse un certain retard : actuellement, on ne compte que 6 % d'exploitations bio dans les cantons romands (FR, GE, JU, NE, VD, VS).

Cependant, on constate une légère tendance des prix à la baisse. En effet, tout comme l'agriculture conventionnelle, l'agriculture biologique est affectée par la politique d'ouverture à l'Union européenne, qui provoque des restructurations dans le secteur agricole. On se rapproche d'une saturation du marché indigène pour certains fruits et légumes et le vin. La demande est très importante pour les grandes cultures. Le marché du lait de centrale est passé d’une phase excédentaire à une phase déficitaire en 2011.
 

Aspects législatifs

En Suisse, l'ordonnance sur l'agriculture biologique, plus communément appelée Ordonnance bio ou Obio est la base légale de l'agriculture biologique. Elle est en vigueur depuis le 1er janvier 1998. Les règles pour la production animale sont entrées en vigueur en 2001. Elle a l'équivalence avec l'Ordonnance sur l'agriculture biologique en Europe.

La Suisse compte deux cahiers des charges privés. Leurs règles sont plus restrictives que celles de l'Ordonnance bio.

  • Bio Suisse qui délivre le label "Bourgeon" (cahier des charges sous "producteurs").
  • Demeter délivre le label "Demeter" (agriculture biodynamique).
  • Une synthèse des principales règles de l’Ordonnace bio, Bio Suisse et Demeter se trouve dans la «Version abrégée des exigences bio». Elle est disponible sous «Documents téléchargeables».
Les contrôles sont effectués au moins une fois par année. bio inspecta et Bio Test Agro sont les principaux organismes de contrôle et de certification en Suisse.

En Europe, le règlement 2092/91 du Conseil de l'Union européenne, en vigueur depuis le 24 juin 1997, complété en 1999 pour y inclure les productions animales. Il y a des cahiers des charges privés dans la plupart des pays.

Dans le monde, la partie concernant l'agriculture biologique est entrée en vigueur en juillet 1999 dans le Codex Alimentarius édité par la FAO et l'OMS.

L'IFOAM (International Federation of Organic Agriculture Movements), ONG faîtière fondée en 1972, regroupant 95 % des ONG bio dans le monde, propose un cahier des charges et met en place une garantie internationale de certification internationale des produits bio. 
 

Aspects techniques, recherche et vulgarisation

La recherche en bio est active en Suisse. Particulièrement par le FiBL (Institut de recherche de l'agriculture biologique) à Frick en Argovie, mais aussi par les Agroscopes (stations de recherche agricole de la confédération suisse qui consacrent une part de leurs recherches à l'agriculture biologique).

AGRIDEA édite, en collaboration avec le FiBL, les Agroscopes et les services cantonaux de vulgarisation, un classeur de fiches techniques Agriculture biologique dont quelques exemples se trouvent dans les documents téléchargeables plus bas.

Axées sur la pratique et mises à jour une fois par an, les fiches techniques Agriculture biologique sont un moyen d'information concis et toujours d'actualité.

Les principaux chapitres sont les techniques de production bio, les grandes cultures, les cultures maraîchères et les productions animales.

Des fiches techniques sur les sujets de l'arboriculture, de la viticulture et des petits fruits sont vendues à la pièce, séparément du classeur.

Consulter la liste des publications relatives à l'agriculture biologique

AGRIDEA et le FiBL suivent constamment les coûts de production bio et conventionnels et éditent chaque année un catalogue des marges brutes à commander ici.
 

Documents téléchargeables sur l'agriculture biologique et liens

La plupart de ces documents sont extraits des fiches techniques agriculture biologique.

Règlements

Dossier reconversion

Dossier fumure

Statistiques

Fiches technique Production végétale

Listes variétales

Fiches technique Production animale

Adresses

Marché des produits bio en Suisse

Documents en italien


Rapports d'essais

Projets en cours
Projet Interreg

  • Développement et maîtrise de la production de pommes et de poires
  • Esparcette et autres fourrages pour la santé des animaux

  • Des fiches techniques et des cours seront mis sur pied durant toute la phase du projet.

    Personne de contact : Josy Taramarcaz
     
    no title - source : batiment_2.jpg

    Machinisme, bâtiments


    Les machines et les bâtiments sont indispensables à l’exploitation agricole. Leur maîtrise permet entre autres d’améliorer la compétitivité des entreprises ainsi que les conditions de travail. De plus, une stratégie d’équipement à long terme doit être définie afin de permettre des économies en investissement, en simplification et en rationalisation du travail. Les progrès et améliorations réalisées dans ces domaines imposent une mise à jour et un transfert régulier de ces connaissances.

    Pour en savoir plus : Les fiches techniques "Machinisme et bâtiments" .

    Quelques exemples (au format pdf) :

    Commander :

    Les fiches techniques "Machinisme et bâtiments". Plus de 180 fiches dans un classeur.
     

    Machinisme

    «Journées technique agricole Tänikon»

    Chaque année, AGRIDEA organise en partenariat avec l’Agroscope ART, les journées d’information en technologie agricole. Destinées aux personnes impliquées dans la formation et le conseil agricole, ces journées permettent de faire le point sur les travaux récents réalisés par l’Agroscope ART.

    Les présentations des éditions précédentes de ces journées sont téléchargeables en format pdf
     
    Exposé de l'édition 2011
    Exposé de l'édition 2010
    Exposé de l'édition 2009
    Exposé des éditions précédentes

    Liens utiles

    Glossaire de terminologie agricole ART-AGRIDEA-SanoVet

    ASETA Association suisse pour l'équipement technique de l'agriculture


    AGRO-ENTREPRENEURS Suisse

    Service de prévention des accidents dans l'agriculture SPAA

    BCMA, Bureau de coordination du machinisme agricole
     

    Construction

    L’association suisse pour la construction agricole (ALB-CH) organise en partenariat avec l’Agroscope ART et l’Association suisse pour le développement rural (Suissemelio) un cours de formation continue en construction rurale.


    Téléchargez les présentations des éditions précédentes

    2010
    2009
    Avant 2009

    Autres liens

    Agroscope ART

    Institut de l’élevage
     
    no title - source : Energiesrenpetit2.jpg

    Energies renouvelables

    L’agriculture joue un rôle important dans le monde des énergies renouvelables. Les exploitations agricoles peuvent se profiler sur ces marchés soit en tant que fournisseurs de matières premières soit comme producteurs d’énergie. Elles offrent des conditions intéressantes pour la mise en place d’infrastructures décentralisées liées à la production d’énergie. Parallèlement, les possibilités de réduction de consommation d’énergie dans l’habitat et sur l’exploitation agricole sont nombreuses et présentent, à moyen terme, des avantages certains.

    Plus d'informations sur les énergies renouvelables dans cette présentation.
     

    Classeur Energies renouvelables

    Ce classeur regroupe l’essentiel de l’information concernant les possibilités de réduction de la consommation d’énergie et des énergies renouvelables. Il est destiné aux familles paysannes, aux multiplicateurs de l’agriculture, ainsi qu’aux organisations, institutions et aux particuliers concernés par les énergies.

    Les chapitres de ce classeur abordent les principaux aspects liés aux critères de production et aux conditions de réalisation pour les différents domaines concernant les énergies renouvelables. Ce classeur traite également des éléments et réflexions nécessaires à l’intégration de ces activités dans la gestion stratégique de l’exploitation. Les aspects organisationnels et les bases légales y sont également présentés. De plus, chaque domaine est illustré au moyen d’exemples de cas concrets.

    Ce document réalisé en partenariat avec sol-E Suisse (filiale du groupe BKW FMB Energie SA) a également bénéficié du soutien du Service du développement territorial de l’Etat de Vaud.

    Contenu :

    Exemples de fiches à télécharger :


    Avant-propos
    Table des matières
    Introduction


    Consommation d’énergie dans l’agriculture
    • Besoins, consommation d’énergie et possibilités de réduction dans divers postes de l’exploitations agricoles et de l’habitation.
    • Liens et adresses utiles
    Biogaz
    Bois énergie
    • Valorisation et utilisation du bois sous différentes formes (bûches, pellets, plaquettes) et présentation des types de chaudières.
    • Liens et adresses utiles
    Agrocarburants
    • Inventaire des différents agrocarburants et possibilités de production et d’utilisation en agriculture.
    • Liens et adresses utiles
    Plantes énergétiques et matières premières renouvelables
    • Valorisation et utilisation des différentes matières premières renouvelables: roseau de Chine, taillis de saule, chanvre, etc.
    • Liens et adresses utiles
    Electricité photovoltaïque
    • Performances et rendements des installations. Réinjection et/ou stockage du courant. Conditions d’intégration sur le toit du rural. Présentation de cas concrets.
    • Liens et adresses utiles
    Chauffe-eau et capteurs solaires
    • Chauffe-eau, capteurs pour le séchage en grange et climatisation solaire. Aspects techniques et possibilités d’utilisation sur l’exploitation agricole et la maison d’habitation. Illustrations au moyen de cas concrets.
    • Liens et adresses utiles
    Energie éolienne
    • Conditions de production et d’installation d’éoliennes. Performance et production de différentes éoliennes. Présentation de cas concrets.
    • Liens et adresses utiles
    Petite centrale hydraulique
    • Les différents types de petites centrales et leurs modes de fonctionnement. Présentation de cas concrets.
    • Liens et adresses utiles
    Pompes à chaleur
    • Possibilités d’utilisation et conditions d’intégration des pompes à chaleur en agriculture et dans les habitations. Présentation de cas concrets.
    • Liens et adresses utiles
    Echangeurs et récupérateurs de chaleur
    • Différentes formes de transferts thermiques et de systèmes de récupération de chaleur. Aspects économiques et exemples de cas.
    • Liens et adresses utiles
    Aspects organisationnels et économiques
    • Mise en place et suivi de projet. De l’élaboration à la réalisation: les principales étapes en détail. Possibilités d’aides à l’investissement et de financement.
    • Liens et adresses utiles
    Bases légales et conditions-cadres
    • Inventaire et présentation des principales bases légales concernant les énergies renouvelables. Tarifs de rétribution selon les technologies. Procédures d’annonce.
    • Liens et adresses utiles

    Commander le classeur.

     

    Liens utiles

     
    no title - source : abeillescopie.jpg

    Apiculture

    L'apiculture suisse est importante pour la pollinisation des plantes utiles et sauvages de notre pays. Elle occupe de nombreux passionnés qui peuvent offrir de nombreux produits issus des ruchers de grande qualité. Informations complètes sur l’apiculture telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui en Suisse et sur son évolution au cours des 125 années écoulées.

    Centre de recherches apicoles
    Société Romande d’Apiculture SAR
    Verband deutschschweizerischer und rätoromanischer Bienenfreunde VDRB
    Società Ticinese di Apicoltura STA

    Personne de contact: Jean-François Vonnez